Contenu du cours
SEMAINE 2 : L’ÉTUDE DE MARCHÉ
0/1
SEMAINE 3 : BRAINSTORMING & TESTS
0/1
SEMAINE 4 : LA V1
0/1
SEMAINE 5 : FINANCEMENT
0/1
SEMAINE 6 : COMMUNICATION & MARKETING
0/1
SEMAINE 7 : LANCEMENT
0/1
7 SEMAINES POUR DÉVELOPPER MON IDÉE BUSINESS
À propos de la leçon

Le modèle classique de l’entrepreneuriat qui consiste à créer une entreprise sur la base d’une idée sans l’avoir testé est caduc. Pour plusieurs raisons : déjà parce que de trop nombreuses entreprises sont mortes-nées parce que le produit* proposé était inadapté aux besoins réels du marché, trop innovant (en avance sur son temps – oui, ça arrive !) ou en retard. Ensuite parce qu’à notre époque, tu as la possibilité de pouvoir tester ton projet grâce notamment aux réseaux sociaux et aux connexions qu’ils permettent de créer.

Comme d’habitude, je vais te donner un exemple pour illustrer mes propos.

Imaginons que je souhaite créer une marque de cosmétiques. Je veux commencer par vendre une gamme pour les cheveux bouclés à base de gombo. Avant, j’aurai pu faire réaliser une étude dans mon entourage ou par le biais d’une agence spécialisée ; la première option m’offre peu de garanties sur la pertinence de ma cible (les proches deviennent rarement des clients), la seconde peut me coûter beaucoup financièrement pour des produits que je ne suis pas encore sûre de rentabiliser. En revanche, je peux aller dans des groupes Facebook et commencer à parler de mes produits, de ses effets et demander s’il y a des personnes qui accepteraient d’essayer.

Evidemment, il faut trouver un cadeau à offrir ou quelque chose qui leur apporte de la valeur. Une des erreurs des entrepreneurs qui démarrent c’est de na pas être assez tournés vers leurs clients et de penser uniquement dans leur prisme. Bref, tout ceci pour te dire qu’en réfléchissant un peu et en faisant preuve de créativité, les réseaux sociaux peuvent t’aider à tester ton produit grandeur nature….et à y faire finalement, ton étude de marché. Je me permets aussi d’attirer ton attention : sur certains produits (dont les cosmétiques) tu dois être particulièrement prudente car on touche à des questions d’hygiène et de santé. Ne vends pas un produit cosmétique sans avoir obtenu les certifications nécessaires ! Idem, si tu es dans la gastronomie, assure-toi d’être en règle pour éviter les mauvaises surprises (contrôle, accidents, amendes, …).

En France, toutes les activités professionnelles ou commerciales doivent être déclarées. Il y a bien une marge de tolérance pour des activités occasionnelles mais dès le moment où vous vous lancez dans une activité clairement professionnelle (et gagnez de l’argent), vous devez être en règle. Et si tu es chrétienne, je ne vais même pas te rappeler que tu te dois de respecter les autorités et rendre à César ce qui lui revient (taxes).

Participer à la discussion